Pas de commentaire

Signature d’un avenant à la convention fiscale Franco-Portugaise

actualite-lisbonne-immobilier

Le 25 août 2016, Christian ECKERT, Secrétaire d’Etat chargé du Budget, s’est rendu à Lisbonne, pour signer avec son homologue, Fernando António Portela Rocha de Andrade, un avenant à la convention fiscale du 14 janvier 1971.

Cet avenant permet deux évolutions importantes, conformes aux principes fixés par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

Eviter les doubles impositions

Il va tout d’abord permettre de résoudre les difficultés concrètes de la centaine de citoyens français résidents au Portugal qui perçoivent des rémunérations publiques, en particulier les personnels de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger en poste à Lisbonne et Porto. Ils seront désormais uniquement imposables en France et n’auront plus, comme par le passé, à acquitter l’impôt dans les deux pays avant de formuler une demande d’élimination de la double imposition.

Le texte prévoit une application rétroactive aux périodes d’imposition commençant à compter du
1er janvier 2013. Il règle donc le passé et l’avenir.

Lutte contre l’évasion et la fraude fiscales

Cet avenant permet par ailleurs de mettre la convention bilatérale en conformité avec les meilleurs standards dans la lutte contre l’évasion et la fraude fiscales.

La convention comportera désormais un dispositif d’échange de renseignements remis à jour, un mécanisme nouveau d’assistance au recouvrement des créances fiscales, et une clause anti-abus conforme aux principes de l’OCDE permettant d’éviter que les avantages de la convention soient détournés de leur objectif par des montages ayant pour but exclusif d’échapper à l’impôt.

Source : economie.gouv.fr

Pas de commentaire

Evolution Prix Immobilier Portugal 2017

actualite-lisbonne-immobilier

Après cinq années de crise, le marché immobilier au Portugal a commencé à remonter la pente en 2013. La reprise s’est accélérée en 2015, sous l’effet des taux bas des crédits immobiliers, et les ventes se sont envolées de 27%.

– Envolée des prix –

Alors que les prix immobiliers avaient baissé de près de 30% sur le territoire national entre 2008 et 2012, ils sont remontés en flèche, tirés par la forte demande des acheteurs étrangers, en quête de douceur de vivre et d’exonérations fiscales.

Une envolée perceptible surtout à Lisbonne: “En deux ans, les prix ont augmenté de 20% et ils vont continuer leur ascension, il y a encore de la marge”, estime Pascal Gonçalves.

Un appartement de 160 m2 dans le quartier populaire d’Alfama a été cédé pour 420.000 euros, soit le double de sa valeur d’il y a dix ans. Au coeur de la capitale, dans le Chiado, un deux pièces de 100 m2 a eté vendu pour 900.000 euros, un montant inimaginable jusqu’ici.

A Porto, la grande ville du nord, les affaires vont également bon train: “En un an, j’ai vu mes recettes doubler et je gagne désormais quatre fois plus que dans mon métier d’origine, qui était biologiste”, sourit Isabel Leitao, 33 ans, agent immobilier depuis six ans.
Et l’activité de certains réseaux immobiliers a bondi de 36% sur les neuf premiers mois de l’année. On estime chez ses professionnels que “les prix à Lisbonne vont se stabiliser, car ils sont désormais en décalage par rapport aux revenus des Portugais”.

– Menace d’une bulle? –

Le spectre d’une bulle immobilière plane-t-il sur le Portugal? “Non, on en est encore loin. Les prix ont certes augmenté à Lisbonne, mais ils sont toujours nettement plus bas qu’à Paris ou à Londres”, assure à l’AFP le ministre de l’Economie, Manuel Caldeira Cabral.

Si le prix moyen d’un appartement à Lisbonne est monté à 3.607 euros le m2, il reste plus de deux fois inférieur à celui de la capitale française (8.400 euros).

Malgré la hausse des prix, l’engouement pour le Portugal ne tarit pas. Parmi les investisseurs étrangers, les Français occupent désormais le premier rang avec 27% des achats, loin devant les Britanniques (18%).

Cette fièvre acheteuse s’est emparée des retraités européens, exonérés d’impôts sur leurs pensions pendant dix ans, à condition de résider au Portugal au moins six mois par an.
Et en dépit de l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement socialiste soutenu par la gauche radicale, qui a détricoté plusieurs réformes de la droite, “il n’y a pas de changement en vue”, assure le ministre de l’Economie.

Pas de commentaire

16éme Festival du Film Français à Lisbonne (Octobre 2016)

actualite-lisbonne-immobilier

Organisé par l’Ambassade de France, l’Institut Français du Portugal et le réseau d’Alliances Françaises au Portugal, le Festival du cinéma français célèbre cette année son 16ème anniversaire.
Il se déroule du 8 au 29 Octobre dans la capitale lusitanienne.
3 lieux pour visionner une vingtaine de films en avant-première : Cinema Ideal (Antigo Cine Paraíso) , Cinema São Jorge, Cinemateca Portuguesa – Museu do Cinema
Il y aura également la possibilité de redécouvrir quelques grands classiques du cinéma français.
Ce festival s’adresse à tous les publics.

Source : http://www.visitlisboa.com/

LISBOA BNB

Gestion locative de vos biens immobiliers à Lisbonne

Un service proposé par Lisbonne Immobilier
Decouvrir l'offre
DIAGONALS & PERSPECTIVES LDA
commodo leo. ut Donec in nec ante. porta. Aenean